DANIEL BACQUÉ (1874-1947)

Daniel Bacqué dans son atelier de la rue du Pot de Fer ; on peut apercevoir à droite sur
le mur du fond
une toile représentant le Moulin des Tours de Barbaste (Lot et Garonne)

Daniel Bacqué naquit à Vianne (Lot - et - Garonne) le 20 septembre 1874. Son père était ébéniste d'État chargé de la restauration et de la maintenance du mobilier national. Parti pour Paris, il fut l'élève de Bourdelle.
À Paris, il se lia d'amitié avec le peintre Raoul Dastrac, Gascon comme lui, et leurs ateliers étaient tous deux situés rue du Pot de Fer, derrière le Panthéon, quartier des artistes.
Il exposa aux Artistes Français à partir de 1900 et obtint une médaille de troisième classe en 1910, une de deuxième classe en 1911 et la médaille d'or en 1922. Puis il fut classé hors concours.
L'art pour l'art le conduisit à une fin de vie proche du dénuement. Il mourut en décembre 1947, emporté par un cancer très douloureux. Sentant sa mort prochaine, il avait brisé tout ce qui restait dans son atelier.
Il a réalisé de nombreux monuments aux morts de la première guerre mondiale :
Nevers, Agen, Lavardac, Vianne, Aiguillon...
Lavardac (47)
Vianne (47)
Aiguillon (47)
Il a aussi assuré la décoration du Théâtre d'Agen et sculpté la statue de Romas pour la ville de Nérac et celle du Président Armand Fallières pour la ville de Mézin, ces deux statues ayant plus tard été fondues pendant l'occupation allemande.
Statue du physicien J. de Romas à Nérac (47)
Projet I pour le monument d'Armand Falières
Projet II pour le monument d'Armand Falières

Pour l'exposition de Paris de 1937, il sculpta sur place, dans un énorme bloc de grès, une statue "La Femme",
qui est toujours en place au-dessus des jets d'eau du bassin du Trocadéro.

Buste

Retour à l'accueil

É