Marie-Charlotte de Mazarin (1662 - 1729), huile sur toile (0,76 x 0,62 m) école de Pierre MIGNARD (1662 - 1695)
Fille d’Hortense Mancini, Marie-Charlotte de Mazarin, « belle comme le jour » d’après Saint-Simon, a été peinte à la fin du XVIIe siècle, après avoir été enlevée par le marquis de Richelieu. Elle mena une vie fastueuse à Paris dans l’ancien hôtel de Lauzun. Ce portrait a longtemps été attribué à Voet, à tort selon les historiens de l’art qui retrouvent dans le bleu du drapé un bleu cher à Mignard. Ce dernier a d’ailleurs été l’élève de Voet qui voulait le marier avec sa fille. Mignard refusa, partit pour l’Italie où il resta vingt-deux ans.