Le château Ducal

Projet pour le Château Ducal et la ville d'Aiguillon
Vue perspective de Charles Leroy, architecte du futur château ducal

La façade Est du château devenu Lycée Stendhal en 1964

Le fronton oriental

Le fronton d'origine représentant les armoiries ducales fut sculpté par Cabirol (sculpteur bordelais). Le fronton a été refait au moment de la restauration du château en 1962 par Androusov ; il figure un cadran solaire. De part et d'autre du cadran, deux femmes se tournent le dos et jouent d'instruments de musique. (d'après Agnès Birot, revue de l'agenais, avril-juin 1984)
Les armoiries sculptées par Cabirol furent détruites pendant la Révolution ; en 1923, une horloge ayant coûté 9000 Francs de l'époque fut placeé sur le fronton (elle apparaît sur d'anciennes cartes postales).

La façade ouest vers 1900 avec des élégantes au premier plan, et une locomotive à vapeur de la ligne Bordeaux à Sète

La façade ouest vers 2000, plus d'élégantes, mais le TGV!
Noter que les cheminées du château ont disparu lors de sa restauration

Le fronton occidental

Le fronton de cette façade fut également sculpté par Cabirol. Il représente deux personnages allégoriques : une femme au port majestueux, aux formes généreuses, montre à un disciple des attributs tels que le globe terrestre, carte, compas, comme pour l'inciter à l'étude des sciences ou à la découverte. (d'après Agnès Birot, revue de l'agenais, avril-juin 1984)
Selon d'autres sources, il s'agirait d'une allégorie de la Garonne et du Lot, tout près du confluent.
Retour à l'accueil