MARC de RANSE (1881-1951)

 

Biographie, d'après l'article d'André Mateu dans la Revue de l'Agenais d'Avril-Juin 198420 avril 1881 : naissance au Château ou Manoir de Ranse (vue générale, entrée, tourelle), commune d'Aiguillon, Lot et Garonne.1892 : collège Saint Caprais d'Agen ; il y est, selon ses professeurs, un élève consciencieux, appliqué et à la conduite irréprochable ; sans négliger les humanités, il manifeste un goût très accusé pour la musique et apprend le piano, l'harmonium et l'orgue auprès de Joseph Schluty, organiste de la cathédrale d'Agen.1897 : élève de Vincent d'Indy à la Schola Cantorum, rue Stanislas à Paris, école qui forme des chanteurs de musique religieuse ; après quatre ans d'études brillantes de premier degré et trois ans de second degré il y obtient les diplômes de contrepoint (mention Très Bien) et de grégorien (mention Bien).1905 à 1914 : professeur et simultanément maître de chapelle dans diverses églises de Paris.1914 à 1916 : prisonnier de guerre.1916 à 1918 : grand malade, il est soigné en Suisse mais continue ses activités musicales ; en particulier, il fonde à Montreux l'orchestre symphonique des internés alliés.1918 à 1928 : Maître de chapelle à Saint-Louis d'Antin ; il fonde le Choeur Mixte de Paris, la Schola de Saint Louis d'Antin etc.1929 : il s'oriente vers la composition et excelle dans le domaine du Folklore français, Frère Jacques, le Furet etc.1933 : retraite à Aiguillon où il produit ses meilleures compositions dont L'abuglo de Castelcullié, commentaire musical du poème de Jasmin en langue d'Oc, La messe de Sainte Foy...2 février 1943 : Hymne à la Gascogne21 mai 1949 : le Te Deum de la Paix interprété pour la cérémonie d'intronisation du Prince Rainier à Monaco.Marc de Ranse a été en 1951 enterré dans le cimetière d'Aiguillon et sa tombe est signalée dans le Guide des tombes d'hommes célèbres de Bertrand Beyern. Voir également une excellente biographie par Cécile Lafontaine-Tarot à l'adresse : http://www.musimem.com/ranse.htm

Cliquez ICI pour entendre un extrait de son Tantum Ergo
chanté par la soprano aiguillonnaise Catherine Lieber, accompagnée à l'orgue par Dominique Bertranne,
lors d'un concert donné au profit de la Croix Rouge,
en l'église Saint Félix d'Aiguillon, le 24 avril 1996

Retour à l'accueil